Little Green Box

HISTOIRE DU PROJET

Little Green Box est une box-repas belge, bio et (presque) zéro-déchet. Lancé depuis 2017 par Szandra Gonzalez, le projet devient une coopérative à finalité sociale en 2018. Contrairement à la majorité des alternatives que l’on trouve sur ce marché très compétitif, Little Green Box met au cœur de son projet le développement d’une économie sociale à valeurs humaines et la promotion d’une alimentation durable, locale, et respectueuse de l’environnement.

BUSINESS DEVELOPEMENT

Après un an d’activité, Little Green Box a prouvé qu’il était possible de se nourrir d’aliments locaux via la box et ce, en toute saison, et que son business model était viable. Cette première étape franchie, Szandra a fait appel à nous pour déterminer comment Little Green Box pourrait atteindre une taille critique permettant d’assurer la pérennité du projet. Dans ce contexte, notre mission était d’explorer le marché de Little Green Box et de découvrir des pistes de croissance. Nous avons effectué une quarantaine d’interviews avec des acteurs-clés représentatifs de l’environnement de Little Green Box (fournisseurs, partenaires et clients potentiels). Sur cette base, nous avons consolidé cette information en un rapport qui présentait le feedback du marché et des pistes d’amélioration et de croissance.

Little Green Box
Chiffres simulés

CONSTRUCTION D’UN PLAN FINANCIER DE CROISSANCE

Après un an d’activité, il était également temps de formaliser le business plan afin de mettre en lumière les défis et écueils potentiels qui freinent le développement de Little Green Box. Nous avons alors construit un Dashboard financier qui permettait de présenter la situation actuelle et future de la société de façon synthétique, en incluant toutes les variables et tous les scénarios qui influencent son développement. Cet outil, flexible et modulaire, a pour objectif de servir de véritable outil de pilotage tout au long de la croissance de la structure et doit permettre de communiquer efficacement avec les acteurs internes (tels que le conseil d’administration) et externes (tels que les banques et organismes publics).